Objet

Version imprimablepublié par Hors-d'Øeuvre le 21 mars 2012

Dans une société de classes, l’individu est réduit à l’état d’objet, mutilé sous son passé collectif obscur. Il doit, pour s'extirper de cette chosification, parvenir à se produire lui-même jusqu’à composer l'histoire délibérément. Vaste programme figurez-vous. Les objets dont il est question ici ne peuvent être compris que dans cette perspective contradictoire : produits de la pensée, ils ne sont inanimés qu’en apparence, seulement dans la mesure où, une fois que HØ leur assigne une forme définitive et les rend disponibles au lectorat international, ils se fixent pour l’éternité. C’est une donation de notre part, voire une contribution désintéressée au domaine public en développement. Résultant de notre travail productif, les quelques objets classés dans cette rubrique s’opposent à nous, car nos créations revendiquent certes leur existence propre sur laquelle une critique objective peut être posée, mais seulement entre les bornes d’une époque difficile où les quelques éclats de subjectivité se heurtent à la dure réalité d’une économie qui régule la vie au quart de tour. Le sujet, individu aux portes d'une possible élévation de conscience, est donc aussi objet, homo modernus qui s'abandonne dans l'éclatement du tissu social, sinon projet irréalisé, c'est-à-dire le devenir d'une société nouvelle. Cette tension intrinsèque ne peut se résoudre que par le biais de l'action individuelle mise au service du collectif. Hors-d'Øeuvre propose ici à ses lecteurs et lectrices,  groupes et organisations, des objets dont chacun peut se saisir, passant de phénomènes à élément de conscience.