La cellule du mois

Version imprimablepublié par HØ-archives le 2 septembre 2009

Si Hors-d'Øeuvre n'hésite pas à sévir lors de manquements graves à sa politique, imposant ainsi une discipline des plus strictes à ses propres cellules, il est tout aussi capable de reconnaître leurs actions exceptionnelles, et d'en faire l'éloge publique pour la promotion de la subversion appliquée. Ainsi, nous tenons à souligner l'initiative exemplaire d'un des nôtres, laquelle est venue confirmer son aptitude à représenter individuellement une menace objective pour les défenseurs de ce monde qui est notre prison.

Certains sont d'avis que la guerre des idées devrait demeurer circonscrite aux arènes reconnues et soumises aux lois du bavardage courtois. Notre cellule du mois les aura confondus. À la fois conscient de se trouver en terrain ennemi et sur un champ de bataille inconnu et conforté par la supériorité acquise de ses moyens argumentatifs, notre valeureux guerrier s'est lancé seul contre une cible toute désignée pour son odieux. Celle-ci battit en retraite avant même la première effusion. Traînant sa carcasse dans la honte jusqu'à son repère, elle a ensuite entrepris, par le plus misérable mensonge, de trafiquer en défaite honorable la victoire incontestable de notre élément. Nous ne sommes pas dupes! Son territoire est un fantasme, nous sommes partout chez nous.

Avant même que notre cellule exemplaire ait eu le temps de s'échauffer, Richard Martineau, le pleutre, s'est empressé de fuir le IKEA où l'action se déroulait. La conviction et la justesse des propos de ce fameux « pro-Villanueva » ont eu vite fait d'annihiler les lamentables moyens intellectuels que le chroniqueur avait déjà déployés jusqu'à épuisement dans le Journal de Montréal. Sur son blogue risible, il joue maintenant – en bon chef-d'orchestre de la démagogie québécoise – avec les faits s'étant réellement produits, afin de faire basculer le débat autour d'une question familiale. Si notre bonne foi n'était pas chose reconnue, nous serions tentés de dire que Richard est allé jusqu'à instrumentaliser ses propres enfants pour éviter d'avoir à répondre de ses actes dans la vie courante. Il est pourtant le seul à avoir été attaqué, et les rafales d'arguments qui lui ont été servies ne risquaient pas de ricocher sur les gens qui l'accompagnaient, contrairement aux véritables balles qui ont troué la peau de Fredy. Et même si, pour protester, la famille Villanueva avait une tribune aussi impressionnante que celle de notre Franc-Tireur dégonflé, elle resterait encore anéantie par la violence de l'ordre que celui-ci défend avec tant d'enthousiasme.

Richard « le lâche » Martineau ne fut pas le premier d'une longue série d'ennemis publics à démissionner devant l'écart incommensurable entre nos forces respectives, mais il fut sans nul doute le plus précoce. La cellule du mois a fait mouche et porté plus loin nos aspirations, en nous rappelant que nos ennemis devraient tous avoir à vivre dans la peur. Ainsi, nous lui décernons tous les honneurs qu'elle mérite en immortalisant son geste héroïque qui, nous en sommes persuadés, sera imité par plusieurs.

Catégorie: 
Archives
Sous-catégorie: 
Appétence

Du même auteur


02/09/2009
13/03/2009
24/02/2009