Thèses sur le postgauchisme

Version imprimablepublié par HØ-archives le 29 juillet 2006

I
Les rapports de production sous le capitalisme sécrètent des idéologies destinées à justifier, protéger ou masquer le vol primitif - celui de notre activité - qui s'accomplit à chaque jour dans l'économie moderne. Le postgauchisme, en niant le prolétariat, procède de cette logique intrinsèque à tout rapport social produisant lui-même les conditions de son renouvellement.

II
À une époque où le monde est plus prolétarisé que jamais, la condition essentielle de survie du capitalisme est aussi la négation de son fossoyeur. La seule conscience de son existence est aujourd'hui dangereuse. C'est pourquoi le capital, en tant que rapport social, se préoccupe de répandre cette négation jusque chez les révolutionnaires. Le postgauchisme assume cette fonction d'avant-garde du capital.

III
Le postgauchisme a pour but de s'assurer que l'inconscience règne partout. C'est ce qui explique que la seule chose raisonnée dans le postgauchisme soit la négation du prolétariat. Dans une théorie qui nie la rationalité, ce qui en a l'apparence est aussi le seul véritable mensonge. Le reste n'est que la conséquence de cette mystification.

IV
La négation du sujet révolutionnaire - le prolétariat - est en même temps l'effondrement de toute théorie critique unifiée. La conséquence de cet effondrement est l'inconséquence de tout ce qui s'y rattache.

V
Toute forme de liberté véritable se développe via l’organisation du travail essentiel à la survie individuelle. L’autonomie n’a de sens que d’un point de vue de classe.

VI
Le postgauchisme, c'est le fétichisme de la marchandise qui se transpose sur l'individu. En voulant y restaurer la théorie critique, il ne fait que renforcer ce fétichisme qui, comme la marchandise, se consomme individuellement.

VII
La négation du sujet révolutionnaire met aussi en spectacle l'individualisation du monde, base nécessaire à la consommation de masse, et a pour conséquence de voiler le caractère social de la production.

VIII
Les diverses identités sociales dont la défense est à la base du postgauchisme sont aussi des niches de consommation d’une société complètement atomisée. Leur intégration est le programme maximum du capital. En ce sens, il est une avant-garde.

Catégorie: 
Archives
Sous-catégorie: 
Dissection

Du même auteur


02/09/2009
13/03/2009
24/02/2009