Forum de Hors-d'Øeuvre

Un élément parmi rien d'autre.
Nous sommes le Lun 18 Déc 2017, 3:58 am

Heures au format UTC - 5 heures




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
MessagePosté: Dim 05 Avr 2009, 3:53 pm 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 21 Mai 2006, 2:24 am
Messages: 89
Citation:
Date: Sat, 11 Oct 2008 09:19:51 +0200
To: X
From: pierre.sommermeyer@autan.net
Subject: refractions - votre article
CC: hors-doeuvre@googlegroups.com


bonjour les outre-atlantiques

je vous envoie la version pdf de votre article tel qu'il paraîtra dans Refractions. Il a été un peu remanié par les metteurs en page particulièrement une partie du paragraphe de conclusion a été remonté afin de laisser une fin en ouverture. N'y voyez aucune volonté de censure mais juste un désir, peut être un peu académique, de faciliter la lecture et la coppréhension du texte.

amitiés à vous tous.
Pierre


Citation:
De: Hors-d'Øeuvre <hors.doeuvre@gmail.com>
A: pierre.sommermeyer@autan.net
CC: Liste Hors-d'Øeuvre <hors-doeuvre@googlegroups.com>
Date: 13 octobre 2008 02:01
Objet: ?


Salut Pierre,

Attends s'il-te-plaît! Est-ce que tu es en train de nous dire que l'article a été modifié sans notre accord et qu'il est trop tard pour le modifier à nouveau?

D'abord, il y a une erreur qui nous agace beaucoup dans notre nom, qui est Hors-d'Øeuvre et rien d'autre. Vous êtes probablement en mesure de faire un copier collé du Ø et de régler le problème.

Ensuite, concernant la conclusion, nous sommes vexés. Comprenez-vous ce que nous sommes véritablement? Nous ne sommes pas des théoriciens de l'anarchisme, nous sommes des militant-es anarchistes... Notre participation à votre revue est stratégique. La conclusion axée sur notre milieu est une ouverture pour nous, un questionnement essentiel. Que vous ne soyez pas capable de comprendre n'enlève rien au restant du texte qui est suffisamment clair pour que vous y retrouviez votre compte. La fin nous appartient : notre proposition au milieu est le fruit d'une réflexion conséquente et juste de la situation qui prévaut à Montréal.

Ceci est une exigence, pas un commentaire. Dans le cas d'un refus de rétablir notre conclusion telle quelle, nous demandons que soit retiré le texte promptement. Nous nous chargerons de sa diffusion internationale nous-mêmes.


Citation:
De: ps@plusloin.org
À: Hors-d'Øeuvre <hors.doeuvre@gmail.com>
Date: 21 octobre 2008 05:11
Objet: a propos de votre article


Bonjour

J'ai bien reçu votre message. si j'ai tardé à répondre c'est que je suis absent depuis quelque jours de mon domicile et que je reste pour le moins interloqué par les ton de votre mail.
quand je vous ai envoyé la version pdf de votre article le tout était déjà parti à l'imprimeur depuis quelques jours, donc aucune possibilité de revenir en arrière.
Les modifications qui ont été faites le furent dans la dernière journée de mise en page puisque nous la faisons nous même. il n'était donc pas possible de vous demander votre avis.

Chaque texte, de qui que ce soit, membre du collectif ou pas, qui est publié dans Réfractions passe entre les mains de nos correcteurs. Il est une tradition du courant anarchistes français d'avoir parmi ses compagnons un certain nombre d'entre eux qui exercent cette fonction dans la presse parisienne depuis un siècle.
Ce qui a un effet certain sur la forme que prennent les textes français dans la plupart des publications.

Votre texte allait être lu par des personnes peu ou pas du tout au courant de ce qui se passe au Québec.
En conséquence nous avons fait un certain nombre de modification tout en tentant de respecter votre mode spécifique d'expression sans pour autant qu'il provoque des contre-sens en français continental, puisque c'est là que se situent la majorité de nos lecteurs.

Donc nous avons ajouté une note concernant la commission taylor and co, d'autre part le tableau qui était joint , à la fois pour des raisons de lecture et de compréhension a été transformé en un texte explicatif. Pour le dernier paragraphe que nous avons changé de place, nous avons juste jugé qu'il apparaissait là ou il était placé comme un règlement de compte affaiblissant et rendant assez incompréhensible votre démonstration fort intéressante et critique par ailleurs. Placé là ou il est il devient part d'une démonstration claire et montre le chemin restant à parcourir.

Pour le O barré, nous n'avons aucune excuse si ce n'est notre fatigue en fin de travail.

Je conçois que dans la conception de votre travail qui est la votre vous puissiez vous sentir trahi, ce qui n'a été en aucune façon notre volonté. Tout ce que je peux vous offrir c'est de publier un rectificatif dans notre prochain numéro, pour lequel je m'engage à ce que l'on n'y modifie pas une virgule.

A vous de voir si on peut continuer à marcher ensemble ou pas.

Pierre


Citation:
De: Hors-d'Øeuvre <hors.doeuvre@gmail.com>
À: Pierre Sommermeyer <pierre.sommermeyer@autan.net>, refractions@plusloin.org
CC: Liste Hors-d'Øeuvre <hors-doeuvre@googlegroups.com>
Date: 30 octobre 2008 16:38
Objet: Bilan de la collaboration


Salut Pierre et les autres,

Veuillez accepter nos excuses. Les propos de notre dernier courriel ont été démesurés. Après vérification, il est clair que les changements que vous avez faits à notre texte sont relativement accessoires. Nous avons cru un instant que le contenu de notre article avait été modifié sans notre accord, que la conclusion avait été coupée délibérément. Notre emportement est la conséquence d'un problème de communication et d'organisation. On ne veut pas qu'une telle situation se reproduise et c'est pourquoi la présente lettre abordera les lacunes du processus de collaboration et les façons d'y remédier.

Notons d'abord que les changements à notre article nous ont été dévoilés après la remise du document final à l'imprimeur. D'un point de vue anarchiste, cela constitue un problème majeur. Devons-nous vous expliquer pourquoi? L'impossibilité de revoir les changements proposés constitue une bavure évidente. Que vous fassiez la mise en page vous-même ne vous excuse pas, ni même cette tradition de camarades correcteurs - que nous saluons par ailleurs. La distance qui nous sépare nous limite, mais ce n'est pas une explication suffisante à ce manque de rigueur démocratique. La nature des choix faits dans l'urgence est toujours un sujet potentiellement litigieux et vous le savez bien.

Nous tenons au principe de la cohérence: nous voulons contrôler à la fois le fond et la forme de notre travail politique. Des éléments quelconques, qui peuvent être jugés purement esthétiques par certains, ont une valeur aussi importante que l'argumentation pour nous. N'importe quel changement demande une autorisation des auteurs et cela, jusqu'au moment de la publication. Ce n'est pas de la rigolade! Une éthique journalistique anarchiste implique que les articles appartiennent à leurs auteurs jusqu'à la fin du processus de collaboration. Une fois publiés, les articles appartiennent à l'histoire.

Nous sommes persuadé-e-s que vous êtes sensibles à cela. Ce qui aggrave les faits dans cette affaire, c'est que vous étiez au courant de la signification politique de votre décision éditoriale lorsque vous avez décidé de déplacer et modifier la conclusion, comme en témoigne cette affirmation : « Pour le dernier paragraphe que nous avons changé de place, nous avons juste jugé qu'il apparaissait là ou il était placé comme un règlement de compte affaiblissant et rendant assez incompréhensible votre démonstration fort intéressante et critique par ailleurs. » C'est dire qu'un discours justifie votre geste.

Nous pensons que cette critique aurait dû être abordée franchement via courriel. Nous aurions pris position et débattu en cas de besoin. Maintenant, nous nous rallions à vous malgré les problèmes survenus. Par contre, c'est nous qui aurions dû réécrire ce passage pour que notre article soit exempt de partisannerie. Heureusement que nous nous rallions parce que sinon, c'était la chicane. Certes, les changements sont généralement corrects. Or, le processus, lui, ne l'est pas.

Une autre modification à notre texte démontre en quoi un processus de collaboration tronquée aboutit à des altérations de sens. La soustraction du tableau statistique est révélatrice à cet égard parce que votre tentative d'interprétation des données est trop dirigée vers certains facteurs que nous n'aurions pas ciblés plus particulièrement que d'autres. Tout le monde sait que le fait de mentionner certaines statistiques plutôt que d'autres est délicat. La présentation des données complète permettait aussi de mieux saisir, pour un-e Européen-ne, l'évolution historique des conflits linguistiques au Québec. Nous aurions préféré-e-s le tableau intégral. Autrement, nous aurions procédé nous-mêmes à des analyses.

Étant impliqué-e-s dans le milieu de la diffusion, nous connaissons fort bien toutes les étapes du processus de production d'une revue ou d'un journal. Nous sommes conscient-e-s que le sprint final de la mise en page est souvent un terrain fertile aux erreurs. Mais normalement, la correction des articles est complétée avant le début de la mise en page. Puisque nous avons respecté les échéances que vous avez fixées au départ, nous jugeons que le temps à la disposition des compagnons correcteurs de Paris a été amplement suffisant pour que le processus demeure bilatéral et démocratique.

À l'avenir, nous demandons que les textes soient corrigés en format .doc jusqu'à l'obtention du texte final accepté par les deux parties, en soulignant en jaune les changements proposés à chacune des étapes. Une version finale format PDF devrait ensuite être envoyée aux collaborateurs quelques jours avant la date butoir de l'imprimeur en vue d'une acceptation définitive. Pour ce faire, les collaborateurs-trices devront maintenir un lien constant avec le comité de correcteurs-trices et de mise en page, et vice versa. Nous connaîtrons ainsi en temps réel vos suggestions, propositions et critiques. C'est la meilleure manière de faire. Le sérieux de votre revue n'en demande pas moins.

Amicalement,
Hors-d'Øeuvre

P.-S. : Nous avons été charmé-e-s par le numéro #20 de Réfractions. Certaines des thèses que nous développons au sujet de la contre-culture et des ramifications récentes des idées postmodernistes au sein des groupes anarchistes sont présentées avec justesse et profondeur. Nous mentionnons Irène Pereira - dont la plume est remarquablement fluide - qui nous présente l'équilibre précaire des idées contradictoires de Mai 68 et Eduardo Colombo - dont la plume est terriblement lourde - qui exprime parfaitement l'impasse du sujet postmoderne. Merci.


Citation:
De: Hors-d'Øeuvre <hors.doeuvre@gmail.com>
À: ps@plusloin.org, pierre.sommermeyer@autan.net
CCI: hors-doeuvre@googlegroups.com
Date: 13 mars 2009 12:27
Objet: Fwd: [Hors-d'Øeuvre] Correspondances - Réfractions


Salut Pierre et les autres,

Nous n'avons encore reçu aucune réponse à notre courriel du 30 octobre 2008. À moins qu'il s'agisse encore d'un problème informatique, nous y voyons un manque de respect envers des collaborateurs sérieux et sincères. Je rappelle les circonstances qui nous avaient amené à vous écrire: vous aviez apporté des modifications définitives à notre article sans notre accord. Nous considérons que votre collectif doit changer ses méthodes de travail et de communications pour ne plus que de tels incidents ne se reproduisent.

Sachez aussi que Hors-d'Øeuvre a l'habitude de publier ses correspondances sur son forum. Nous prévoyons donc publier notre échange de courriels avec vous le 1er avril, que l'on ait ou non reçu une réponse de votre part.

X pour HØ

_________________
Hors-d'Øeuvre
Un élément parmi rien d'autre.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC - 5 heures


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com