Archives

De 2005 à 2009, Hors-d'Øeuvre s'est réalisé à travers une critique provocatrice du milieu militant en général et du milieu anarchiste en particulier. Quelquefois, il s'est aventuré au-delà de cette cause très limitée. Nous vous invitons à connaître notre passé, pas toujours glorieux, mais dont nous n'avons pas à rougir du moment où nous en avons tiré les leçons nécessaires. L'ancien site Internet était divisé en les sections Initium, pour les messages d'accueil, Dissection, pour les textes d'analyse, Appétence, pour les blagues écrites rapidement qui cachaient toujours un fond de vérité, Réflection, pour les images et Cacaphonie, pour les sons. Nous avons aussi ajouté, dans la sous-catégorie Trois-Rivières, les articles du blogue qu'entretenait Martin Lord quelque part à 125 kilomètres de Montréal.

Proposition de guerre

Texte distribué au 7e Salon du Livre anarchiste de Montréal.

Autonomes, anarcho-punks, insurrectionnalistes, végétaliens militants, queers polysexuels, anti-spécistes, redskins, étudiants post-situ, nihilistes, alcooliques révolutionnaires, latinophiles, primitivistes urbains, individualistes, bureaucrates communautaires, anartistes, hippies perdus, paysans libertaires en exil, petit-bourgeois autogestionnaires, bref, vous… salut !

publié par HØ-archives le 20 Mai 2006

Nous aussi on est fou!

J’hais ma blonde. Le concept de couple est aliénant. Je ne crois pas à l’aliénation, donc je ne crois pas en ma blonde. Je dois tuer ma blonde. Ainsi, je fais la révolution dans chaque recoin de mon être. Le concept de révolution m’est très personnel. Je ne voudrais surtout pas faire la révolution avec quelqu’unE d’autre. La révolution sociale est oppressante. À bas le dogme, la volonté individuelle par-dessus tout. Militer est patriarcal, au même titre que la pénétration. Jouir ne peut être qu’un acte individuel. Que dois-je faire?

publié par HØ-archives le 20 Mai 2006

Déclaration préliminaire: La fonction clinique du situationnisme

L’articulation des idées situationnistes est au point mort. Devenue situationnisme, la suite est à l’image d’un cadavre puant. Et il n’a rien d’exquis.

publié par HØ-archives le 20 Mai 2006

Pages