Plan de carrière

Version imprimablepublié par HØ-archives le 17 août 2008

Tout le monde sait que le travail est une mutilation obligatoire pour les prolétaires. Qu'elles soient mécaniques, électroniques ou organiques, les machines nous imposent le tempo de la domination capitaliste. Pas de temps, pas de désir. Toujours la même misère. Il existe un projet certes contradictoire - mais ô combien bon et juste - appelé l'érotisation du travail. La seule chose qui peut transformer radicalement la nature de l'activité productive une fois les moyens entre nos mains, c'est de rendre bandantes les nécessités de la vie quotidienne. Page 1; page 2.

Catégorie: 
Archives
Sous-catégorie: 
Réflection

Du même auteur


02/09/2009
13/03/2009
24/02/2009