Acte de piraterie équitable

Version imprimablepublié par HØ-archives le 26 octobre 2006

Une nouvelle étape dans le conflit qui oppose notre organisation au collectif Reclaim a été franchie hier : profitant d’une erreur des gestionnaires fantômes, nous avons délibérément pris le contrôle du serveur. Nous avons changé le mot de passe ce qui signifie, pour le moment, que la clique secrète nous ayant délogé arbitrairement n’a plus accès à son propre gadget. Nous leur servons ici une belle leçon de savoir-vivre.

C’est aux petites heures du matin, alors que nous peaufinions notre plan d’affaires quinquennal sur fond de musique gangster, que nous avons découvert la brèche sur le serveur de Reclaim. Plus tôt dans la soirée, nous avions appris sa réouverture; vérification faite, le mot de passe administrateur était toujours le même! Outre une grossière faute de savoir-faire, nous avons surtout vu là une occasion en or de régler définitivement le problème entourant la gestion de ce serveur, in extremis. Puisque nous en sommes temporairement les gestionnaires exclusifs, leur seul pouvoir serait d’éteindre physiquement l’engin ou de formater toutes les données du disque dur, mais nous ne les croyons pas assez bêtes pour se mettre à dos tous les groupes hébergés pour si peu… une deuxième fois.

Nous sommes d’avis que la gestion du serveur doit être communisée promptement. Enfin, en temps normal, la communisation immédiate des choses, on laisse ça aux autonomistes et autres irresponsables mais, stratégiquement, pour cette fois-ci, nous souhaitons participer à la mise en place d’une structure confédérale authentiquement synthésiste, qui plaira à tout le monde exception faite de ceux et celles qui récusent – par pure pathologie – notre rôle positif dans le milieu.

Nous posons les conditions suivantes :

1. Que soit organisée, en novembre, une première réunion pour former la confédération du serveur et nommer de nouvelles personnes en charge;
2. Que le serveur soit situé dans un espace neutre lorsque l’étape 1 sera accomplie;
3. Que soit garanti à Hors-d’Øeuvre le maintien de ses intérêts de cogestionnaire;
4. Que Reclaim explique à la communauté son fonctionnement ainsi que les faits et méfaits entourant cette affaire;
5. Que Reclaim présente des excuses publiques à Hors-d’Øeuvre et aux autres groupes affectés par leur manœuvre ridicule.

Les conditions 4 et 5 peuvent être ignorées si Reclaim se saborde à court terme, mais les individus suspects devront fournir des explications – sur demande – s’ils souhaitent rejoindre la confédération via leurs groupes respectifs.

Quelques-uns d’entre nous ont su se débarrasser de vieux dinosaures, qui parasitaient l’AEELI depuis près d’une décennie, pour le bénéfice de l’ensemble de la communauté anarchiste montréalaise. Les résultats mitigés de ce projet ne seront pas un argument pour nous décourager d’emprunter une voie analogue quant au serveur. Aujourd’hui, notre travail servira encore les intérêts collectifs plutôt que ceux des amilitants usuels.

P.S. : Naturellement, quiconque nous offrira 2000$ ou plus obtiendra le mot de passe, sans question, sans délai.

Catégorie: 
Archives
Sous-catégorie: 
Initium

Du même auteur


02/09/2009
13/03/2009
24/02/2009