Appétence

De 2005 à 2009, Hors-d'Øeuvre s'est réalisé à travers une critique provocatrice du milieu militant en général et du milieu anarchiste en particulier. Quelquefois, il s'est aventuré au-delà de cette cause très limitée. Nous vous invitons à connaître notre passé, pas toujours glorieux, mais dont nous n'avons pas à rougir du moment où nous en avons tiré les leçons nécessaires. L'ancien site Internet était divisé en les sections Initium, pour les messages d'accueil, Dissection, pour les textes d'analyse, Appétence, pour les blagues écrites rapidement qui cachaient toujours un fond de vérité, Réflection, pour les images et Cacaphonie, pour les sons. Nous avons aussi ajouté, dans la sous-catégorie Trois-Rivières, les articles du blogue qu'entretenait Martin Lord quelque part à 125 kilomètres de Montréal.

Crève salope!

Texte distribué lors du spectacle de Cuizinier et Omnikrom, ce soir au National, dans le cadre de la Journée internationale des femmes. Cliquez ici pour le tract en format PDF.

publié par HØ-archives le 8 mars 2008

Initiatives post-zerzaniennes

Tuerie sommaire d’une poignée d’hommes blancs phallocrates désignés arbitrairement en vue d’un génocide libertaire mondial autogéré par Moi.

Exercice en vue de la destruction définitive de toutes les formes de langage qui dépassent qualitativement le bruit pur des trémoussages sexuels de la jeunesse dilatée.

Anéantissement sauvage d’infrastructures urbaines à proximité en vue de jouir sans entrave dans les ruines de l’espace-temps chiées par l’anti-masse.

publié par HØ-archives le 7 janvier 2007

Une belle tête de vainqueur

Samedi, il faisait beau. J’suis allée rencontrer mes amilitants au parc. Il y avait un évènement spécial pour les gens comme moi. J’étais heureuse, j’me sentais bien; je peux t’assurer que ça ne parlait pas de politique, seulement de nous, moi, toi et eux. Ensemble, nous étions comme une étoile dans le ciel. C’était une grande parade de mode révolutionnaire! Dans le parc, mis à part quelques hippies égarés aux fesses dodues, c’était nous les stars. Tout le monde nous regardait puisque ma coupe style lobotomie détone un max.

publié par HØ-archives le 30 octobre 2006

De la pureté de mon Moi

Moi, j’aime le bruit des sursauts civilisateurs ressentis via les médias lorsque je les compare à l’aigre vivacité de la conception marxiste de l’esthétique. De la laideur en canne, voilà ce qui représente à merveille le marxiste contemporain et ses concepts de lutte de classes dépassés. Face aux autoritaires, je voudrais être en mesure d’enculade.

publié par HØ-archives le 2 juillet 2006

Nous aussi on est fou!

J’hais ma blonde. Le concept de couple est aliénant. Je ne crois pas à l’aliénation, donc je ne crois pas en ma blonde. Je dois tuer ma blonde. Ainsi, je fais la révolution dans chaque recoin de mon être. Le concept de révolution m’est très personnel. Je ne voudrais surtout pas faire la révolution avec quelqu’unE d’autre. La révolution sociale est oppressante. À bas le dogme, la volonté individuelle par-dessus tout. Militer est patriarcal, au même titre que la pénétration. Jouir ne peut être qu’un acte individuel. Que dois-je faire?

publié par HØ-archives le 20 Mai 2006

Pages